Référencement basé sur la qualité

Le référencement naturel est le moyen le plus approprié pour assurer la visibilité durable d’un site sur les pages des résultats des moteurs de recherche. Cependant, il faut savoir s’y prendre pour atteindre cet objectif et la qualité y tient une place prépondérante. L’expérience utilisateur comme indicateur de qualité Le nombre de réponses à la […]


Le référencement naturel est le moyen le plus approprié pour assurer la visibilité durable d’un site sur les pages des résultats des moteurs de recherche. Cependant, il faut savoir s’y prendre pour atteindre cet objectif et la qualité y tient une place prépondérante.

L’expérience utilisateur comme indicateur de qualité

Le nombre de réponses à la question sur les critères de qualité est multiple dans le domaine du référencement. Certes, les avis divergent et la notion de qualité est subjective, mais les exigences des moteurs de recherche et particulièrement celles de Google font office de référence. En mettant la satisfaction des internautes au centre de leurs préoccupations, ils érigent l’expérience utilisateur comme le principal indicateur de la qualité d’une page.

Dans le domaine du Web, l’expérience utilisateur désigne ce qu’un internaute ressent (satisfaction, indifférence, déception, difficulté, etc.) en visitant les pages internet. Évidemment, ce concept a de multiples facettes, car il concerne aussi bien l’esthétique et la fluidité du site, ainsi que la pertinence des contenus. Ce dernier aspect est très important pour le référencement des pages internet.

Les moteurs de recherche comme Google s’efforcent de fournir la meilleure expérience utilisateur possible aux internautes. Pour atteindre cet objectif, il propose des résultats de recherche pertinents, fiables et précieux. Cependant, il ne dispose pas d’algorithme spécifique, capable de déterminer de manière autonome la qualité du contenu.

La création de contenu de qualité, une tâche stratégique

C’est la raison pour laquelle les algorithmes de Google comme Panda, tiennent compte du comportement des internautes afin d’obtenir des données quantifiables qui pourront constituer des indicateurs de qualité pour les pages. Ces informations seront associées avec d’autres données concernant les mots-clés, les liens, la vitesse de chargement, le design, etc. pour obtenir le classement sur les pages des résultats de recherche (SERP). Ces différents aspects forment un tout qui permettra aux internautes de connaître une bonne expérience utilisateur en visitant une page.

Par conséquent, pour obtenir un meilleur classement sur les SERP, les contenus d’un site doivent être faciles à parcourir et à catégoriser pour les moteurs de recherche, tout en proposant des informations utiles et pertinentes à ses utilisateurs. Faciliter les tâches des robots d’exploration de Google revêt un aspect technique alors que la création de valeur est d’ordre stratégique, basé sur la qualité du contenu.

Il est très important de concevoir des contenus de qualité pour les pages destinées à satisfaire les visiteurs plutôt que les moteurs de recherches en vue d’un meilleur positionnement. La pertinence et la fiabilité des informations sont indispensables. Elles doivent, en d’autres termes, répondre aux attentes des internautes. Dans cette perspective, les vidéos et les images sont aussi importants que les textes pour constituer le contenu principal d’une page.

Expertise, Autorité et de Fiabilité (E-A-T)

L’un des principaux critères définissant un contenu de haute qualité est l’E-A-T : Expertise, Authoritativeness et Trustworthiness, ou Expertise, Autorité et Fiabilité en français. Ainsi, Google affirme que « les pages et les sites Web de haute qualité ont besoin d’une expertise suffisante pour faire autorité et être digne de confiance sur leur sujet ».

Une page hautement qualifiée devrait donc donner des avis et des informations provenant d’experts et de spécialistes en la matière pour avoir une notoriété. Cette démarche répond aussi bien aux exigences de Google en matière de qualité de contenu qu’à l’attente des visiteurs, qui seront rassurés par les sources.

Dans certains domaines comme la médecine ou les finances, des avis d’experts sont recommandés. Des références bibliographiques sont donc les bienvenues pour acquérir de l’autorité en misant sur la fiabilité des informations. Par ailleurs, les expériences partagées sur les forums, les commentaires détaillés et l’expertise quotidienne en général sont valorisées par Google.

Contenus utiles, informatifs et uniques

Quel que soit le type de contenu d’une page, il faut qu’il soit utile et informatif pour les cibles. Pour une entreprise, des informations comme les services proposés, les coordonnées voire les heures d’ouverture sont indispensables. Pour les sites d’information, la fiabilité des données accroît son autorité. Des textes référencés et mentionnant les sources illustrent l’honnêteté des webmasters. Quant à la profondeur de la recherche et à la pertinence de l’analyse, elles assurent la crédibilité du site.

Un contenu de qualité doit être également unique et spécifique. Il faudra donc éviter à tout prix les duplicates contents si l’on veut effectuer un référencement basé sur la qualité. Dans le cas contraire, les pages d’un site seront pénalisées par les moteurs de recherche. À terme, le site aura une mauvaise réputation qui sera très difficile à redorer. Ceci se traduira par l’effondrement du trafic ou du nombre de visites.

Un contenu de qualité est facile à lire et à comprendre. L’utilisation de termes simples avec des phrases courtes est donc indispensable, mais ne suffit pas. Il faut un minimum d’organisation pour que les visiteurs ne soient pas submergés d’informations. Par conséquent, le contenu doit être structuré, de manière à offrir une meilleure expérience à l’utilisateur. Les éléments suivants sont très utiles pour structurer des contenus :

  • des paragraphes
  • des puces
  • des titres
  • des sous-titres
  • des listes pour présenter les informations de manière claire et attrayante.

La longueur des contenus de qualité

À part la pertinence, l’utilité et la présentation des informations, la longueur du contenu détermine également sa qualité. Par contre, les lignes directrices de Google ne recommandent pas de longueur spécifique. Il affirme tout simplement que la longueur du contenu doit correspondre à la requête de l’utilisateur, tout en répondant à son attente.

Il réaffirme aussi qu’une page de qualité doit fournir une quantité satisfaisante de contenu principal de haute qualité. Il appartient donc à ses évaluateurs de juger si le contenu est suffisamment long pour les besoins de la page. Ils tiennent compte du sujet et de l’objectif de chaque page. Un sujet comme « Comment fonctionne le SEO ? » devrait donc être plus long que « Nouveautés SEO ».

En fin de compte, il n’existe pas de longueur de contenu idéale. Pourtant, il faut proposer des contenus qui satisferont les internautes. Pour avoir des indications, n’hésitez pas à regarder ailleurs en utilisant des outils comme WebSite Auditor ou Screaming Frog.

Les contenus supplémentaires

Alors que le contenu principal détermine en grande partie la qualité d’une page, les contenus supplémentaires sont également très importants. Pour un texte, un vidéo ou des images constituent d’excellents contenus supplémentaires contribuant à la réussite de l’expérience utilisateur. Ils constituent des valeurs ajoutées pour chaque page, car ils permettent aux internautes d’aller plus loin ou d’obtenir des informations complémentaires.

Dans cette perspective, les contenus supplémentaires encouragent les visiteurs à explorer le site en profondeur. En revanche, il faut qu’ils soient complémentaires avec les contenus principaux pour qu’ils atteignent leur objectif. C’est la raison pour laquelle Google encourage ses évaluateurs à rechercher des contenus supplémentaires utiles pour déterminer la qualité d’une page.

La création de liens vers vos propres pages est un moyen facile pour ajouter des contenus supplémentaires de haute qualité à vos pages web. Vous faites d’une pierre deux coups en optant pour cette stratégie, car vous effectuez un tissage de liens ou du netlinking en intégrant des liens hypertextes pointant vers vos propres pages internet.

La mise en page comme critère de qualité du contenu    

Certes, la qualité de vos textes et la valeur de vos contenus sont capitales. Cependant, elles ne suffisent pas. En effet, la présentation revêt également une certaine importance dans la mesure où elle met en valeur les contenus. En les présentant de manière à faciliter l’accès aux informations, vous êtes sûrs de capter l’attention des visiteurs. Ce ne sont pas uniquement la qualité de l’écriture et la valeur de votre contenu qui comptent, autant pour le lecteur que pour Google. La manière dont vous présentez ce contenu tient également une place importante dans la réussite du positionnement de votre site.

Le design entre donc en compte dans l’évaluation de la qualité d’une page ainsi que d’un site en général. Pourtant, il y a encore de nombreux sites qui se contentent de contenus de haute qualité pour espérer un meilleur classement sur les pages de résultats de moteurs de recherche (SERP). Pour assurer une expérience utilisateur positive avec un contenu considéré comme de haute qualité, Google déclare que la mise en page doit répondre à deux critères :

  • L’utilisateur doit disposer du contenu principal en un seul clic. Il ne devrait donc pas avoir à faire défiler le curseur vers le bas pour consulter le site.
  • Le dessus d’une page ne devrait pas avoir beaucoup d’annonces, car celles-ci risquent de pousser le contenu principal vers le bas de la page.

En somme, Google exige que le contenu principal soit immédiatement visible lorsqu’un utilisateur ouvre la page.

De nombreux webmasters pensent également que l’esthétique contribue à la qualité de la page. Encore une fois, Google privilégie l’aspect pratique, car l’objectif sera atteint au moment où les visiteurs seront en mesure d’explorer facilement les pages et le site en général. En bref, la fonctionnalité prime sur l’esthétique même si celle-ci reste importante.

Share on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Facebook
(Visited 7 times, 1 visits today)

Autre articles